Retour

Assier

 

e
petit_logo.gif (3782 octets)
 
L'église du XVIe siècle
 
eglise.jpg (9794 octets)L'église d'Assier est la seule église Renaissance du département du Lot et un exemple tout à fait rare et particulier d'édifice religieux du XVIe siècle. Construite de 1540 à 1549 dans un style monumental impressionnant, elle est comme le château, consacrée à la gloire de son fondateur, Galiot de Genouillac dont le gisant accompagne l'épitaphe "Après la mort, bonne renommée demeure".

La frise extérieure : Une frise en bas relief ceinture le monument. Sa décoration profane et guerrière peut surprendre pour un tel édifice. Les différents motifs représentés évoquent des scènes des guerres d'Italie comme par exemple le célèbre passage des Alpes précédant la victoire de la bataille de Marignan (1515 ...) gagné par Galiot, maître de l'artillerie de François Ier.

Les éléments sculptés représentent le triomphe de l'artillerie avec le canon le plus répandu à savoir la coulevrine bâtarde, des palais assiégés, des boulets à trois flammèches, des pièces annexes d'une très grande précision qui font de cette frise un véritable document d'archives sur l'art de la guerre de cette époque et sans équivalent.

Des épées au baudrier fleurdelisé rappellent la charge de grand écuyer et côtoient le collier de l'ordre de St Michel qui était la plus haute distinction de l'époque.

Et puis, répétée à profusion, il y a la célèbre devise "j'aime Fortune" ou "j'aime fortune" à la double signification, céleste et sentimentale.

La chapelle funéraire : Située au Nord de la première travée de la nef, elle renferme le tombeau de Galiot de Genouillac qui est représenté d'abord en gisant de marbre, en costume de cour et ensuite revêtu de son armure appuyé sur un canon entouré de boulets et de sacs de poudre.

La voûte de la chapelle est tout à fait remarquable et unique en France ; il n'existe qu'un autre exemple de cette architecture en Europe ; il se situe au monastère de San Domingue à Valence en Espagne. A la fois voûte et coupole à arêtes triples, lunettes et troupes, elle donne l'impression d'une étoile au dessin compliqué ou d'une immense toile d'araignée dont on pense que la taille définitive de certaines pierres a été effectuée après la pose.

Renseignements pratiques :
Mesures :

  • Longueur : 35 m
  • Largeur : 10 m
  • Hauteur du clocher : 47 m.

Pour une meilleure compréhension et pour ceux qui savent prendre le temps de la découverte, il est recommandé de visiter d’abord le château où des explications développées sont données sur Galiot de Genouillac et sur l’église à partir des moulages de la frise.

 


bullet_b.gif (912 octets)
e
petit_logo.gif (3782 octets)
 
Le château Renaissance
 
chateau_assier.jpg (14875 octets)Le château d'Assier fait partie des chefs d'oeuvre de l'architecture de la Renaissance et, lorsqu'il était entier il se comparait aisément avec les châteaux de la Loire. Malgré sa démolition partielle en 1768 ses restes traduisent encore de nos jours la richesse du décor et la magie du lieu.

Galiot de Genouillac : Personnage tout à fait caractéristique de son époque Jacques Galiot de Genouillac disposait de plusieurs titres. maître de l'artillerie de Louis XII et de François Ier, grand écuyer du Roi, sénéchal du Quercy et de l'Armagnac, gouverneur du Languedoc, etc...

Pour illustrer cette puissance, sa gloire et sa "fortune" il a fait bâtir dans son village natal une église et un château.

Quelques éléments sur le château : Il est impossible de décrire en quelques mots ce monument construit de 1526 à 1535 sous la forme d'un quadrilatère de 40 m de côté flanqué de quatre tours massives à chaque angle.

L'aile du corps de garde, le moulin, la tour garde manger, les caves, les traces d'escalier rappellent la splendeur d'une oeuvre et sa fragilité.

La décoration extérieure et intérieure constituent le type même de l'école de la Renaissance : ordres antiques (ionique,dorique, corinthien) scènes de la légende d'Hercule (Antée, l'Hydre de Lerne, le lion de Némée), rinceaux, arabesques, putti, médaillons mais aussi des éléments plus assiérois comme les canons, les épées, le collier de l'ordre de St Michel.

L'intérieur se compose de salles voûtées d'ogives renfermant un petit musée lapidaire et également des tableaux en grisaille représentant des trophées d'armes.

Le grand escalier à rampe droite au noyau rond garni de nervures en hélice conduit au célèbre pilier en marbre dont les décors sont d'une très grande finesse et que certains considèrent comme l'oeuvre de Jean Goujon ou l'un de ses élèves.

Renseignements pratiques : Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites - Chateau d'Assier - 46320 Assier - Tél. 05.65.40.40.99 Fax : 05 65 40 46 47  thibault@monuments-france.fr

Haut de la page

 

             

Une réalisation Quercy.net